Publié le

Décrypter le Beatmaking – comment vendre des beats sur Internet ?

Ce blog a aussi une mission pédagogique – ici une notice pour commencer à vendre vos beats sur Internet.

Vous faites des compositions que vous vendez en local. Maintenant vous souhaitez élargir votre clientèle en utilisant Internet; mais par où commencer ?

  1. Créer un compte Paypal.
    Ce sera le mode de paiement privilégié de vos clients, mais pas le seul.
    Ce sera votre compte en ligne.
  2. Ouvrer un compte Soundcloud avec au moins l’option Professionnel
    Vous y posterez vos compositions fréquemment.
    Ce sera votre réseau social pour la musique.

3. Ouvrer une chaine Youtube
Vous y posterez les vidéos musicales de vos compositions.
Ce sera votre réseau social pour vous faire découvrir et aller chercher de nouveaux clients.

4. Ouvrer une boutique BANDCAMP
C’est elle qui  va se charger de la vente à proprement dit des vos compositions (individuellement ou au format BeatTape).
Ce sera votre collecteur de sous.

5. Ouvrer un site internet
personnalisé que les clients vous référent facilement et reviennent eux même facilement dans votre boutique.
Ce sera l’interface qui va rassembler tous les besoins de vos clients.

Assurez de mettre ces 5 points en pratique et commencer à vendre vos compositions.

En 20 lignes, impossible d’entrer dans tous les détails. Pour plus, abonnez vous, posez vos questions dans la section commentaires et suivez le blog.

Publié le

Décrypter le Beatmaking – les différents contrats des beats sur Internet

Production en vente

Ce blog a aussi une mission pédagogique – ici le volet juridique des beats vendus/achetés sur Internet.

Aujourd’hui, pour acheter des beats (compositions) préfaites sur internet c’est très simple. Lancer une recherche google avec les mots-clefs beat ou instrumental et vous vous ouvrez la porte de cet univers.

De nombreux beatmakers ont investi les réseaux sociaux (soundcloud, youtube, …) pour y présenter leur talent avant de vous donner rendez-vous sur leur site où se trouve leur boutique.

Généralement, les termes d’achat d’un beat sur Internet se classent en 3 catégories :

Production en vente

Par ordre croissant de cout

  • les beats en leasing (non exclusifs)
    • Les gratuits : Sont souvent taggués de la signature vocale du beatmaker
      Ne peuvent pas etre utilisé à des fins commerciales, le beatmaker doit etre mentionné dans les crédits
    • Les payants : Au format MP3 ou WAV, l’option d’obtenir l’instrumental piste par piste pour personnaliser le mix existe. Usage commercial possible.
      Pas de tag du beatmaker mais il doit être mentionné dans les crédits du morceau. Le beat peut etre acquis par d’autres artistes après vous.
  • les beats en leasing (exclusifs)
    • Idem que le leasing payant plus haut. Le beat ne peut etre acquis par d’autres artistes après vous.
  • les beats à la demande
    • Le beatmaker vous fait une composition sur mesure.

C’est l’utilisation que vous (l’artiste) allez en faire qui motive l’option contractuelle à prendre. Si vous êtes artiste indépendant, suivez juste cette règle : chaque sou dépensé doit être motivé.

En 20 lignes, impossible d’entrer dans tous les détails. Pour plus, abonnez vous, posez vos questions dans la section commentaires et suivez le blog.

Publié le

Décrypter le beatmaking – Interview avec Shy FX (Cameroon)

Nous avons aussi un rôle pédagogique : ici le décryptage du beatmaking – l’art de faire des compositions.

Toujours sous formats très courts pour ne pas vous découragez.

Shy FX, un beatmaker du Cameroun est notre invité.

Si vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à les poser dans la section commentaires. J’y répondrai personnellement, et peut etre que cela inspirera le prochain article.
Pour plus de news de ce type, abonnez vous au blog ou à la mailing list.
Montrer votre soutien par un  » j’aime  » sur l’article.