Publié le

Décrypter le beatmaking – Interview avec Shy FX (Cameroon) -Part2

Nous avons aussi un rôle pédagogique : ici le décryptage du beatmaking – l’art de faire des compositions.

Toujours sous formats très courts pour vous faciliter la compréhension.
Shy FX, un beatmaker du Cameroun du label AGRESSIV est notre invité.

Si vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à les poser dans la section commentaires. J’y répondrai personnellement, et peut être que cela inspirera le prochain article.
Pour plus de news de ce type, abonnez vous au blog ou à la mailing list.
Montrer votre soutien par un » j’aime » sur l’article.

Publié le

Décrypter le beatmaking – Interview avec Shy FX (Cameroon)

Nous avons aussi un rôle pédagogique : ici le décryptage du beatmaking – l’art de faire des compositions.

Toujours sous formats très courts pour ne pas vous découragez.

Shy FX, un beatmaker du Cameroun est notre invité.

Si vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à les poser dans la section commentaires. J’y répondrai personnellement, et peut etre que cela inspirera le prochain article.
Pour plus de news de ce type, abonnez vous au blog ou à la mailing list.
Montrer votre soutien par un  » j’aime  » sur l’article.

Publié le

Où trouver l’argent de la musique sur Internet ? – Les musiques d’attente

Sonnerie d'accueil

Cet article est dans la série   » L’Argent de la musique sur Internet ? «  Un guide pour les artistes
Premier article de la série : Part Intro

Dans la 2e partie des années 2000, le monde des télécoms a trouvé un relais de croissance dans les services à valeur ajoutée. Les sonneries d’attente se sont démocratisées à ce moment. La sonnerie d’attente (ring back tone) c’est la musique entendu par l’appelant en lieu et place d’une sonnerie.

Vous m’appelez et dans le laps de temps que je mets à décrocher, vous écoutez une musique de mon choix.  Manière de personnaliser mes communications ou de m’identifier, la sonnerie d’attente je la choisis parmi le catalogue mis à disposition par mon opérateur télécoms.

Sonnerie d'accueil

Et ce sont là les mots clefs : opérateurs télécoms, catalogue.
En tant qu’artiste si ma musique est choisie par les abonnés, une commission me revient.
Les musiciens (ou leur représentant) doivent contacter les opérateurs pour être inscrit dans ce catalogue.

On parle là encore d’un revenu faible mais sur une échelle de plusieurs milliers d’utilisateurs et additionné aux autres sources de revenus, le chèque mensuel grossit.

En 20 lignes, impossible d’entrer dans tous les détails. Pour plus, abonnez vous, posez vos questions dans la section commentaires et suivez le blog.

Publié le

Où trouver l’argent de la musique sur Internet ? – Les licences de film

music licensing

Cet article est dans la série   » L’Argent de la musique sur Internet ? «  Un guide pour les artistes
Premier article de la série : Part Intro

Un monde inconnu pour beaucoup pourtant plein de potentiel, est le monde de la vidéo, du film -comme je l’appellerais ici. L’utilisation de votre musique dans des films (publicité, vidéo Youtube et autres présentations vidéos) peut vous ramener du revenu direct.

Je ne parle pas de faire de la musique de film ( Bande originale ou score). Cela rapporte également du revenu mais c’est un autre sujet.
Je parle plutôt de mettre à disposition votre musique existante ou de créer de la musique spécifiquement pour être utilisée dans les films.

music licensing

  • Les services de licences sur Youtube : exemple CDBABY dont on parle ici
    Font se travail de trouver toutes les vidéos qui utilisent votre musique sur la plateforme et retiennent à ce moment des commissions à l’exemple du streaming pour vous. Revenu direct proportionnel au nombre de lectures
  • Les services de licences pour films :spécialisés dans la fourniture de musique originale pour les films.
    Fonctionnent sur le principe de la demande et l’offre. D’un coté, vous présentent l’ensemble des besoins musicaux des réalisateurs de films, agence de communication avec des dates limites et de l’autre vous qui répondez avec des mp3.
    Revenu direct conséquent connu dès le départ

En 20 lignes, impossible d’entrer dans tous les détails. Pour plus, abonnez vous, posez vos questions dans la section commentaires et suivez le blog.

Publié le

Où trouver l’argent de la musique sur Internet ? Le Streaming

Cet article est dans la série   » L’Argent de la musique sur Internet ? «  Un guide pour les artistes
Premier article de la série : Part Intro

Quand tu regardes des clips sur Youtube sans que le fichier soit dans ton PC, ton phone ou ta tablette, tu fais du streaming.
Pareil quand un webditeur (auditeur web) écoute ta musique sur internet sans qu’elle soit dans son disque dur, il fait du streaming.

Il y a deux catégories de site/plateforme de streaming : les payantes et les gratuites.

Music Streaming

  1. Les payantes : Spotify, Deezer, Tidal, Apple Music (principalement)
    1. Demande des frais pour ajouter dans leur catalogue votre musique
    2. Paye les artistes chaque fois que leur musique est écouté
  2. Les gratuites : Soundcloud, Reverbnation et toutes les versions gratuites des plateformes de la catégorie 1
    1. Ne demande pas de frais ni aux artistes, ni au webditeur.

Pour faire de l’oseille avec votre musique, il faut un mix des deux :

  • Des morceaux sur les plateformes payantes avec une stratégie pour booster les écoutes
  • Des morceaux sur les plateformes gratuites avec une stratégie pour booster les téléchargements

En 20 lignes, impossible d’entrer dans tous les détails. Pour plus, abonnez vous et suivez le blog.

Publié le

Où trouver l’argent de la musique sur Internet ? Introduction

Cet article est dans la série   » L’Argent de la musique sur Internet ? «  Un guide pour les artistes.

Musique d’attente (Ringback Tones), Téléchargement, Streaming, Licence (Youtube, Film et TV) : bienvenue dans le monde du revenu de la musique digitale.

Le support physique (CD, Vinyl, …) est à l’agonie. Aujourd’hui, c’est le digital qui règne en maitre.
Le digital c’est entre autres :

  • Les ringback tones : les musiques d’attente sur téléphone portable
    (opérateurs et fournisseurs de services télécoms)
  • Le téléchargement d’album ou de singles
    (iTunes, Bandcamp, Amazon, Google Play, …)
  • Le streaming : l’écoute depuis votre téléphone ou ordinateur en étant connecté ou non connecté d’un catalogue musical (Spotify, Deezer, …)
  • Les licences : l’utilisation de votre musique dans des vidéos (Youtube, films ou TV)

Chacune de ces catégories génère séparément des montants négligeables (pour un artiste moyen).
Mais c’est lorsque l’on les cumule sur une longue période et qu’on applique une stratégie adéquate pour les booster que les résultats deviennent intéressants.

Pour çà, il faut comprendre ce que chacun est pour dompter la bête.